Back to top

Maouloud 2016 : Célébration de la naissance de Seydina Mouhamed (PSL)

Vendredi, 9 décembre, 2016
© Sercom APRnews Photo Maouloud 2016 : Célébration de la naissance de Seydina Mouhamed (PSL)

LA MAURITANIE A L’HONNEUR !

Le Maouloud appelé Gamou  en wolof est une grande fête religieuse consacrée à la célébration de la naissance du prophète Mouhamed (PSL). C’est un grand évènement qui est célébré tous les ans dans tous les foyers religieux du Sénégal et à travers le monde. Des disciples viennent de partout pour venir se recueillir dans les lieux saints de l’Islam. Cette année, nous allons braquer nos projecteurs sur la cité religieuse de Médina Baye particulièrement sur les hôtes de la Mauritanie. Médina Baye est une cité religieuse qui a été fondée en 1930 par Cheikh Ibrahima Niasse- Baye Niasse (RTA).

Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niasse plus connu sous le nom de Baye Niasse est le 9e fils d’El Hadji Abdoulaye Niasse (RTA) (Le Grand) et de Seyda Aïchatou Diankha(RTA). 

Il est né le 08 Novembre 1900 à Taïba Niassène dans le département de Nioro du Rip dans la région de Kaolack. Il est rappelé à Dieu au St- Thomas Hospital de Londres le Samedi 26 juillet 1975 à l'âge de 75 ans.

Baye Niasse est un soufi, gnostique et mystique musulman Sénégalais. Il est le fondateur du mouvement « Fayda Tidiania », une branche de la confrérie soufis, la Tidiana, qui deviendra l’une des plus importantes organisations musulmanes au monde comptant plus d’une centaine de millions d’adeptes selon Christopher Gray (The rise of the Niassene tijaniyya, 1875 to the présent. Edition Islam et Société).

La particularité du Gamou de Médina Baye, cité religieuse située dans la région de Kaolack (200 km de Dakar), réside dans la diversité de la population. Plusieurs nationalités y cohabitent  dans la paix et le respect mutuel ; ce qui caractérise la dimension internationale de son fondateur Baye Niasse(RTA). On y trouve des Mauritaniens, des Nigérians, Ghanaéns, des Camerounais, des Sénégalais, des Gambiens, des Bissau Guinéens, des Nigériens, des Maliens, des Soudanais, des Tchadiens, des Marocains, des Algériens, des Tunisiens,  des Togolais, des Français, des Américains, des Centrafricains, des Sierra-Léonais, des Soudanais, etc. En somme tous les continents sont représentés durant cette période.
 
Médina Baye, capitale de la Fayda, devient également la capitale du Panafricanisme et ceci grâce à la présence de toutes ces différentes nationalités qui viennent non seulement pour célébrer le Maouloud, mais aussi pour s’abreuver à la source intarissable du saint homme.

Baye Niasse a commencé à célébrer le Maouloud en 1930. Il accordait une grande importance au Maouloud car il vouait un grand Amour au Prophète(PSL). Il disait que ce mois de célébration de la naissance du Prophète(PSL) est son mois à lui.  

A Médina Baye le jour de la naissance du Prophète (PSL) est célébré mais aussi le jour de son Baptême que l’on appelle Gamouwatt, célébré une semaine après le Gamou. Cela témoigne de l’importance de cet événement aux yeux de Baye Niasse.

Baye Niasse déployait tous les moyens nécessaires pour la réussite de cet événement. Il invitait aussi ses enfants, ses moukhadams à faire de même. Ils disaient que les hôtes sont ceux du Prophète (PSL). Selon lui, toute personne qui accueille bien les hôtes aura une grande bénédiction de la part de Dieu. Car le Prophète est l’élu de Dieu. Nous avons choisi de mettre la Mauritanie à l’honneur car les disciples mauritaniens forment l’une des premières vagues des Talibés(Disciples) de Baye Niasse. Ils ont répondu à l’appel de la Fayda dès les premières heures.

Ce qui fait qu’aujourd’hui, les chérifs mauritaniens ont de très grands rapports avec la famille de Baye Niasse. Le saint homme avait donné en mariage plusieurs de ses filles aux grands moukhadams mauritaniens. 

Cela consolide les rapports entre les Mauritaniens et la famille de Baye Niasse. Les grands moukhadams mauritaniens ont tous leur maison à Medina Baye. Ce qui est remarquable, c’est que non seulement ils ont leurs maisons à Médina Baye et leurs domiciles ne sont pas loin de la grande mosquée de la cité religieuse. 

Un fait symbolique qui atteste la dynamique des relations séculaires entre la famille de Baye Niasse et ses talibés d’origine mauritanienne. Pratiquement, les disciples mauritaniens viennent assister à tous les événements religieux célébrés à Médina Baye.

Ils viennent plusieurs jours avant le Gamou car leur objectif est d’assister au premier jour du Bourde. Pendant cette période, on sent l’ambiance du Gamou, l’affluence se fait sentir à l’entrée de Médina Baye.  

Il y a des chants religieux (Zikr) qui résonnent de partout. 

Des veillées nocturnes sont organisées pour faire l’éloge du Prophète(PSL). 

Par ailleurs, il faut préciser qu’au-delà de l’aspect religieux, le Gamou épouse une dimension économique qui favorise les échanges entre commerçants du pays et de la sous-région. Les commerçants mauritaniens sont les premiers à être sur place. On les aperçoit dans toutes les grandes artères de la cité religieuse de Médina Baye. 

Le Maouloud draine beaucoup de foule à Médina Baye. Ces nombreux fidèles venant de tous horizons, bravent le chaud soleil ardant de Kaolack pour venir faire leur Ziar au Saint Homme. Cela symbolise l’œuvre monumentale de Baye Niasse(RTA). 
Bon Maouloud 2016 !

Fait à Dakar, le 07 Décembre 2016

Madieume Seydi Arabi NIASSE
Consultante en Communication Digitale
Petite Fille de Baye NIASSE

Articles récents - Organisme