Back to top

Éliminatoire Mondial 2018 : " Nous jouerons une finale contre le Maroc " Marc Wilmots (entraîneur des Eléphants)

Lundi, 9 octobre, 2017
© Sercom APRnews Photo Football- Mondial 2018 : " Nous jouerons une finale contre le Maroc " Marc Wilmots (entraîneur des Eléphants)

Quelle analyse tactique pouvez-vous faire après ce match contre le Mali ?

En première mi-temps, nous avons eu des difficultés dans l’entre jeu face à l’agressivité et la vitesse des Maliens qui ont une très belle équipe. Nous avons souffert mais nous n’avons pas craqué. Dans la dernière demi-heure, nous aurons pu réaliser un holdup parce qu’on montait en puissance. Les Maliens avaient fait beaucoup d’efforts et étaient épuisés. On aurait pu en profiter avec des centres bien meilleurs que ce que nous avons vus.
 
Quelle était votre stratégie en seconde période?

L’entrée en jeu de Salomon Kalou a apporté beaucoup de qualités techniques. C’est ce que nous voulions faire pendant la dernière demi-heure, c’est-à-dire les surprendre. Sylvain Gohouo a reçu un ballon sur le poteau. Sinon il n’a pas eu grande chose à faire. Dans l’ensemble, il y a eu une domination du Mali qui est une équipe très difficile à jouer à domicile.
 
Finalement, les Eléphants s’en sortent-ils grâce à leur défense ?

Oui ! La défense était en place mais je crois que c’est toute l’équipe qui a fait des efforts. Les attaquants ont participé à ce travail. Notamment Roger Assalé et Maxwell Cornet. Nous avons eu un grand nombre de blessés avant ce match. On devait reconstruire une équipe et vite. C’est la première fois que ce milieu de terrain joue ensemble. J’ai rééquilibré le milieu en deuxième mi-temps en mettant deux six à plat avec Gbamin et Sanogo. Cela a donné moins d’espace aux Maliens.
 
L’équipe a-t-elle déjoué physiquement ?

Le Mali a une équipe qui est très agressive avec des jeunes qui veulent se faire découvrir. Ils nous ont bousculés mais nous n’avons pas rompu. C’est un aspect positif pour nous dans cette rencontre. Quand tu souffres et que tu peux résister, c’est encourageant. Surtout que venir chercher un point au Mali n’est évident pour personne.
 
La qualification est-elle encore possible?

Nous avons pris un point sur ce match. Nous aurons une finale à Abidjan qu’on doit gagner face au Maroc.

Articles récents - Sport