Back to top

Côte d'Ivoire- Opération ‘’Epervier 3’’: 8 dealers et 59 individus mis aux arrêts

Samedi, 21 octobre, 2017
© Sercom APRnews Photo Opération ‘’Epervier 3’’: 8 dealers et 59 individus mis aux arrêts

Fratmat.Info- A l’issue de la 3ème phase, huit dealers dont deux de renommée internationale et 59 individus ont été interpellés et mis aux arrêts. Les deux  dealers internationaux sont les Nigérians Odeleye Michaël Oluwatobi, né le 19 avril 1992 et Olusegun Olushola  de 51 ans.

Les résultats de la 3è phase de l’opération « Epervier 3 » ont été officiellement présentés le vendredi 20 octobre 2017 à la salle de conférences de la direction générale de la police nationale, par le Préfet de police d’Abidjan, le commissaire divisionnaire major de police Kouamé Yao Joseph. C’était au cours d’un point-presse.

Le 3ème point de situation de l’opération « Epervier 3 » est maintenant connu. A l’issue de la 3ème phase, huit dealers dont deux de renommée internationale et 59 individus ont été interpellés et mis aux arrêts. Les deux  dealers internationaux sont les Nigérians Odeleye Michaël Oluwatobi, né le 19 avril 1992 et Olusegun Olushola  de 51 ans.

Au niveau national, il s’agit d’un fonctionnaire retraité Mamadou Bamba, né en 1957 ; de la  célèbre vendeuse de drogue  de la ville de Touba, Cissé Aïcha, interpellée le 16 octobre 2017 ; Kouamé Mathias alias Marico, né en 1982 ; Traoré Ahmed Cheik alias Cheickdjan ; Ouattara Soumaïla alias Chimie, né en 1983 ; Youdé Guy Blanchard, né en 1978.

Agissant au nom du directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire major de police, Kouyaté Youssouf, le préfet de police Kouamé Yao Joseph a rassuré la population ivoirienne. « Depuis le déroulement de ce type d’opération qui couvre le territoire d’Abidjan comme celui de l’intérieur, nous avons constaté une régression de la criminalité et surtout celle du phénomène des enfants en conflit avec la loi. La  pression sera maintenue et l’opération se poursuivra jusqu’à une solution définitive du sentiment d’insécurité. Avec ces numéros verts 20331150 ; 20221687 ; 170 ; 20250040 (Ccdo) ; 100 (Ccdo), informez nous à temps pour la réussite des objectifs », a indiqué le préfet de police.

Précisons que cette opération de grande envergure est l’œuvre du Centre opérationnel  de la police nationale (Copn), dirigé par le commissaire principal de police, Aristide Abelard Assi-Adon qui présentait les résultats à l’occasion de la rencontre.

Ce service de police qui est  encore méconnu est une initiative du directeur général de la police nationale, Kouyaté Youssouf. Il a été crée le 10 octobre 2017 en vue de répondre à un besoin de coordination des activités de police sur le territoire national. A savoir, la planification, la conduite des opérations entre les différents services de police et aussi entre la police et les autres forces, notamment la gendarmerie nationale, le Ccdo.

Articles récents - Actualités