Back to top

Côte d’Ivoire : L’interpellation de Soul To Soul est « injuste et anormale », selon des ex-combattants démobilisés

Jeudi, 12 octobre, 2017
© Sercom APRnews Photo L’interpellation de Soul To Soul est « injuste et anormale », selon des ex-combattants démobilisés

Le vice-président des ex-combattants de Côte d’Ivoire, Aboudou Diakité a qualifié mercredi d' »injuste et anormale », l’interpellation lundi de Souleymane Kamaraté, dit « Soul to Soul », chef de protocole du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, dans un entretien à ALERTE INFO.

« Après tout ce que Soul to Soul a fait pour le président Alassane Ouattara », son interpellation « est injuste et ce n’est pas normale » , a réagi M. Diakité.

Pour lui, M. Kamaraté est « innocent », car « il n’a pas les moyens pour acheter une telle quantité d’armes ».

Le vice-président des démobilisés a appellé à « un dialogue entre le camp Ouattara et Soro », pour éviter d’autres « problèmes » dans le pays.

En mai, des militaires ont emporté une « quantité importante d’armes de guerre neuves, entreposées dans une villa appartenant à Soul to Soul à Bouaké, le fief de l’ex-rébellion, lors d’une mutinerie.

Lundi, Sou to Soul a été interpellé pour « complot contre l’Etat » et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Mercredi, dans une lettre, le chef de protocole de Guillaume Soro a dit être en prison « à cause des armes » qui ont permis au chef de l’Etat Alassane Ouattara « d’accéder au pouvoir ».

Articles récents - Actualités