Back to top

Côte d'Ivoire - Electricité : « J’ai même alerté le Président de la République sur le sujet » JL Billon

Mardi, 26 avril, 2016
© Sercom APRnews Photo Jean Louis Billon

Jean Louis Billon a dit constater les mêmes faits concernant sa facture qui a aussi  presque doublé.

Le ministre du Commerce Jean Louis Billon, après avoir reconnu une augmentation en cascade des factures d’électricité et de l’eau des consommateurs, a rassuré ces derniers en ces termes : « C’est un problème qui va être réglé, ne vous inquiétez pas». C’était ce lundi 25 avril, au cours d’une conférence de presse à son cabinet à Abidjan Plateau.

Jean Louis Billon a dit constater les mêmes faits concernant sa facture qui a aussi  presque doublé. « J’ai même alerté le Président de la République sur le sujet », poursuit-il. Il souligne que le gouvernement avait décidé d’une mesure d’augmentation mais à un certains taux et pour une certaine catégorie.Mais, "le vécu que nous avons n'est pas du tout ce que nous avons décidé", dit le ministre qui parle même d'un "raté" quelques parts. 

Selon lui, la première préoccupation des Ivoiriens c’est l’emploi et vient en second le coût de la vie. Cependant, observe-t-il, la cherté de la vie prend de l’ampleur sur la première préoccupation, à telle enseigne que parfois, son ministère est interpellé comme le principal auteur de cette vie chère.

Il relève que l’économie ivoirienne a besoin de compétitivité. «On programme la loi sur la consommation qui sera bientôt à l’Assemblée nationale pour être votée et adopté d’ici juin. Cette loi est fortement attendue par les associations des consommateurs, parce que ça leur permettra de défendre leur droit et d’exiger plus de devoir aux commerçants », a expliqué le ministre.

De ces propos, les consommateurs auront plus de droit et de protection. En effet, il a évoqué le crédit à la consommation qui sera bientôt mis en place afin de leur permettre  d’obtenir des prêts à des taux convenables.

Concernant le renouvellement de l’ancien permis de conduire format carte de crédit couleur rose, il soutient qu’il ne devrait pas obéir à un changement excepté les catégories BCDE.

Avant cette conférence, Jean Louis Billon a procédé au lancement de la campagne de vérification des instruments de mesures sur toute l’étendue du territoire, ce matin. Cette campagne qu’il juge non répressive,  va durer trois mois, permettra aux clients d’avoir une réalité des prix des produits lors de leur achat. Tout en luttant contre la cherté de la vie. « Dans le secteur du vivrier, on évite la pesée qui pourtant peut être rentable pour les commerçantes », a fait remarquer le ministre Billon.

Kamagaté Issouf

Articles récents - Ecofinance