Back to top

CIEA 2017 d’Abidjan : Une conférence pour l’émergence de l’Afrique

Lundi, 3 avril, 2017
© Sercom APRnews Photo CIEA 2017 d’Abidjan : Une conférence pour l’émergence de l’Afrique

Venus nombreux à Abidjan, les participants à la deuxième édition de la conférence internationale sur l’Emergence de l’Afrique ont planché du 28 au 30 mars sur les meilleurs moyens de favoriser le décollage économique du continent. Au cœur des débats : une meilleure mise en œuvre des stratégies de développement.

Tenue du 28 au 30 mars, à l’initiative du Ministère du Plan et du Développement ivoirien, de la Banque africaine de Développement (BAD) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) d’Abidjan a fait le plein. 

Près de 800 participants ont fait le déplacement, dont quatre chef d’Etats, présents à la cérémonie inaugurale : Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Alpha Condé (Guinée) Macky Sall (Sénégal) et Ellen Johnson-Sirleaf du Libéria. L’enjeu des travaux était il est vrai de taille : favoriser le décollage du continent par « la mise en œuvre des plans d’émergence en Afrique », le thème choisi par cette seconde édition de la CIEA.  

Placée résolument sous le signe de la recherche de solutions pratiques, cette nouvelle édition a centré les débats sur les changements à apporter à la gouvernance des institutions publiques pour réussir le pari de l’émergence : meilleure coordination des parties prenantes, amélioration des processus d’évaluation des politiques,  renforcement de la démarche « Top-Down »…

Recommandations

Au terme de cette conférence, plusieurs recommandations ont été formulées, à commencer par l’établissement d’un Secrétariat Exécutif- dont le rôle serait de soutenir les efforts d’émergence engagés par les Etats- et d’un Comité Scientifique, qui aurait pour tâche de mutualiser l’expertise et les bonnes pratiques des différents pays à travers la mise en place d’une plateforme d’échanges commune. Autant de préconisations destinées à accélérer la mise en œuvre des processus d’émergence. 

On signalera également, parmi les décisions fortes, la mise à disposition par l’Etat ivoirien de locaux à Abidjan qui serviront de siège au Secrétariat Exécutif de la CIEA et l’adoption du principe de la rotation des conférences biennales sur l’émergence. La prochaine édition de la CIEA se tiendra ainsi au Sénégal en 2019. 

Au final cependant, il est difficile de quantifier la contribution d’un tel événement dans le débat d’idées et plus encore, dans la possibilité future d’une émergence africaine que tous les participants ont par ailleurs appelé de leurs vœux. Car au-delà des plans stratégiques, il y a l’exécution, « […] un art bien plus qu’une science », a rappelé lors de la conférence Emmanuel Leroueil, Directeur Afrique centrale au cabinet de conseil Performances Group. A bon entendeur…

Avec Forbes Afrique

Articles récents - Ecofinance