Back to top

Côte d'Ivoire- Grand ménage : Une vaste opération ce lundi sur le boulevard Nangui Abrogoua

© Sercom APRnews Photo Grand ménage : Une vaste opération ce lundi sur le boulevard Nangui Abrogoua
Jeudi, novembre 16, 2017

Côte d'Ivoire- Grand ménage : Une vaste opération ce lundi sur le boulevard Nangui Abrogoua

Fratmat.Info- La voie commerciale la plus fréquentée d’Abidjan, le boulevard Nangui Abrogoua dans la commune d’Adjamé, sera fermée ce lundi 9 octobre à la circulation.

Ce, en raison d’une vaste opération de ‘‘Grand ménage’’ qu’organise sur le site, de 7 heures à 13 heures, le ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable (Minsedd) en collaboration avec la municipalité et les groupements de commerçants.

Cette annonce rendue publique jeudi dernier par Fofana Brahima, directeur de cabinet de la ministre Anne Désirée Ouloto, a été confirmée par un membre du service de communication du Minsedd en marge de la 8e édition du ‘‘Grand ménage’’ qui a eu lieu samedi, avec comme point d’ancrage le boulevard Valery Giscard d’Estaing (Vge).

En première ligne sur le front de l’opération, Anne Ouloto et son équipe ont démantelé plusieurs étals anarchiques le long du tronçon allant de la statue Akwaba de Port-Bouët au grand carrefour de Koumassi. La ministre a fait injonction à des occupants illégaux des trottoirs et à des vendeurs de voitures d’occasion de libérer les trottoirs. Elle y est allée parfois de main forte en ordonnant aux agents de la Brigade de la salubrité de démolir des hangars. « Cette voie est la porte d’entrée de la Côte d’Ivoire, la vitrine d’Abidjan. Il est inadmissible qu’elle soit dans cet état », a-t-elle fustigé. Ajoutant que les engins du Minsedd viennent mettre de l’ordre.

Une dizaine de camions de transport de sable ont été interceptés, dans la foulée, sur le Vge. Anne Ouloto a dénoncé le chargement du sable mouillé dans des véhicules qui ne sont pas du tout étanches et qui, tout le long du trajet, déversent une partie de leur contenu sur la chaussée. « Nous allons mettre ces voitures en fourrière jusqu’à ce que le sable sèche pour qu’il n’endommage plus la voie publique (…). Les propriétaires devront néanmoins payer une amende à l’Anasur avant de récupérer leurs camions », a ordonné la ministre.