Back to top

Afrique du Sud : Nelson Mandela cité dans les «Paradise Papers»

© Sercom APRnews Photo / Afrique du Sud: Nelson Mandela cité dans les «Paradise Papers»
Dimanche, novembre 19, 2017

Afrique du Sud : Nelson Mandela cité dans les «Paradise Papers»

RFI - Le Consortium international des journalistes d'investigation a récemment dévoilé les « Paradise Papers », sa grande enquête sur les paradis fiscaux dans le monde. Parmi les nombreux documents, on trouve des traces de Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, ou encore du champion de Formule 1 Lewis Hamilton. Mais on y découvre aussi le nom de Nelson Mandela, qui aurait donc détenu un compte offshore sur l'île de Man. Un compte secret qui lui aurait permis de faire des dons à des personnalités.

Etrangement, l'affaire n'a pas fait réagir en Afrique du Sud, où la question de la fortune laissée par Nelson Mandela à sa mort est un sujet sensible. En effet, on évalue à près de 4 millions de dollars la somme laissée par Madiba à son décès en 2013.

Un compte nommé Mad Trust a été ouvert en 1995, huit mois après l'arrivée de Mandela au pouvoir. Il a été créé par son avocat Ismail Ayob et contenait près de 2 millions de dollars. Le compte était alors enregistré au nom de « Mandela » avant que l'argent ne soit rapatrié en Afrique du Sud en 2009.

L'avocat Ismail Ayob assure que ce compte était déclaré, légal et qu'il ne servait qu'à faire des dons, comme par exemple à l'ex-Première dame allemande, Margot Honecker, une amie de Mandela.

Mais les exécuteurs testamentaires avaient déjà accusé l'avocat de s'être servi du nom de Mandela pour vendre des œuvres d'arts aux Etats Unis.

Aujourd'hui, on ne sait pas bien où est le million de dollars qu'il restait sur le compte à la mort de Mandela. Les exécuteurs testamentaires n'ont toujours pas mis la main sur tout l'héritage de Madiba.